Un adieu à Gianna Vitali

Publié le 27 Janvier 2016

Photo de Mara Pace pour l'exposition réalisée par la revue Andersen "Leggevo che ero".

Photo de Mara Pace pour l'exposition réalisée par la revue Andersen "Leggevo che ero".

Dans la longue liste des personnes remarquables qui nous ont quittés en ce janvier 2016, Lectures Italiennes se devait de citer Gianna VITALI. 

J'emprunterai ces quelques mots à Donatella Trotta sur le quotidien Il Mattino du 14 janvier.

Gianna Vitali a été, avec son compagnon de vie et de travail Roberto Denti, la fondatrice de la LIBRERIA DEI RAGAZZI à Milan.  On était en 1972. C'était la première librairie spécialisée de jeunesse de toute l'Europe Continentale (L'Angleterre avait déjà commencé). Un pari dont le récit est devenu célèbre, comme le racontait volontiers Roberto:" Ce fut une histoire d'amour et une idée bizarre : - Et si on ouvrait ensemble une librairie rien que pour les enfants? Tu en penses quoi, Gianna ? - Jamais entendu une idée aussi farfelue...on commence quand?". 

Il est difficile pour nous aujourd'hui, qui avons tous (presque tous) une librairie de jeunesse à portée, d'imaginer l'aventure que ce fut. La Libreria dei ragazzi grandit, prospera, essaima, point de référence et de formation pour les nombreuses nouvelles librairies de jeunesse de toute l'Italie.

Et après le décès de Roberto Denti le 21 mai 2013, Gianna Vitali continua le travail avec son incomparable vigueur et son intelligence précise. Quiconque l'a ne serait-ce que croisée dans les allées de la Fiera del Libro per Ragazzi de Bologne garde à l'esprit son regard pétillant et ses interventions pénétrantes et ironiques.

Les témoignages sont nombreux, vous les trouverez aisément sur le web. Je garderai, parmi toutes, cette affirmation que "c'est grâce à eux (Gianna et Roberto) que la littérature de jeunesse, en Italie, est sortie des salons et des sacristies".

 Et l'aventure continue ! Addio Gianna.

Un adieu à Gianna Vitali

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #Temps présent

Repost 0
Commenter cet article