Publié le 14 Octobre 2016

À TABLE ! A TÀVOLA ! - 1 - HORS D'OEUVRE ou ANTIPASTO

 Commençons par explorer YUM! qui impose son grand format (22,5 cm x33) -  On pense immédiatement à la commodité pour les lectures à voix haute -, la grande robustesse de sa couverture de carton, adoucie par des angles arrondis, où vous avez vu trôner ce grand portrait "à la manière de" Arcimboldo. Le sous-titre dit : "Il cibo in tutti i sensi" ou "la nourriture dans tous les sens", mais il faut chercher le sens de ce "dans tous les sens" en ouvrant le livre. L'armée de fourchettes qui garnit les pages de garde serait presque menaçante, mais n'oubions pas que YUM! est un équivalent (international?) de notre "MIAM"! Courage, donc!  

Encore deux pages, et voilà la table des matières qui nous le confirme: il s'agit bien des cinq sens, Vue, Odorat, Ouïe, Goût et Toucher selon lesquels va s'organiser ce voyage au pays de la nourriture.

 

Les doubles pages ( l'album compte 64 pages) sont presque toutes distribuées comme dans la reproduction ci-dessus: une image pleine page et le texte en face, illustré lui aussi. Plus ou moins long, toujours très lisible. La variété des motifs donne toute l'étendue des talents de Pia VALENTINIS ( laquelle n'est pas une inconnue, souvenez-vous ...c'était en janvier 2013...). Petites figurines style dix-neuvième siècle, accumulation de boîtes de conserve à la Andy Warhol - mais il s'agit de chocolat dont rêve un petit garçon -, allusions aux estampes du XVIII siècle, pastiche savoureux de la Cène de Léonard de Vincipour célébrer les différentes habitudes internationales à table...Chaque page est une découverte.

YUM est en effet un livre que l'on feuillette, qui pousse à chercher ensuite à approfondir. Divers témoignages affirment que "ça marche" très bien à partir de 7 ans. Et que cette variété de points de vue ouvre ... l'appétit d'en savoir plus.

 

 

Il faut bien reconnaître que l'auteur des  textes, Giancarlo ASCARI, s'en donne lui aussi à coeur joie. Cet article sur la circulation des produits et de ceux qui les produisent, dans le chapitre "Odorat", il l'a intitulé "L'aroma è mobile", où chacun entendra l'écho de l'air d'opéra célèbre "La donna è mobile". Ce n'est qu'un exemple.

Le mieux est encore de vous traduire la quatrième de couverture, qui est aussi la page introductive au texte: " La nourriture a plein de couleurs et de saveurs, elle embaume et elle fait du bruit, elle entre et sort de notre corps. La nourriture voyage beaucoup: elle arive d'ici et de là-bas, d'en haut et d'en bas.

Quand elle vient de loin, on dit qu'elle est exotique. Quand elle vient de près, elle est " locale".

Quand on aime la manger, on s'en lèche les doigts. Quand on n'aime pas, on la crache: toutes choses à éviter de faire en public.

Certains mangent trop, d'autres trop peu.

Nous vous racontons ici deux ou trois choses sur la nourriture, dans tous les sens"

Voilà pour la mise en bouche. Vous n'aurez pas à attendre longtemps pour la suite du festin: Plat de résistance et Dessert, comme annoncé en ouverture.

 

À TABLE ! A TÀVOLA ! - 1 - HORS D'OEUVRE ou ANTIPASTO

YUM Il cibo in tutti i sensi, de Giancarlo ASCARI et Pia VALENTINIS - Editions Franco Cosimo PANINI. 2015.  61 pages; 16, 50 euros.

Merci à l'éditeur pour les reproductions qui illustrent cet article.

P.S. Pour ceux qui lisent l'italien, une superbe présentation de cet album  ici

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #VULGARISATION

Repost 0