Articles avec #pas lu - mais... tag

Publié le 17 Février 2017

Oui, une bonne nouvelle pour celles et ceux, non italianistes, qui avaient été très frustré/es, en février dernier, de ne pas pouvoir apprécier l'humour du texte de Io sono un cavallo, de Bernard FRIOT et Gek TESSARO. Bernard Friot a pensé à eux - après tout, il est d'abord un auteur français. Il a donc réécrit en français l'histoire drôle et surréaliste du chameau qui change de vie, et les éditions LA JOIE DE LIRE l'ont publiée, toujours, bien évidemment, avec les ineffables illustrations de Gek Tessaro.

Les deux albums peuvent maintenant se tenir côte à côte dans votre bibliothèque, promesse de lectures en stéréo bilingue (et en Cinémascope!).

 Je n'ai pas eu cette version française entre les mains, mais fais une confiance totale au style réjouissant de Bernard Friot.

Moi je suis un cheval. Texte de Bernard Friot, illustrations de gek Tessaro.

La joie de Lire 2016;              32 pages           Format 23 x 30 cm     13€,90

A partir de 4 ans

ISBN : 978-2-88908-322-0

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #PAS LU - MAIS...

Repost 0

Publié le 13 Février 2014

Giuseppe PITRÈ, Italo CALVINO, des contes et quelques livres

Autour des fêtes de fin d'année est sorti un grand nombre de livres beaux ou intéressants que je n'ai pas (pas encore?) eu l'occasion de feuilleter, mais il me semble important de vous les signaler dès à présent, quitte à y revenir en détail plus tard.

Giuseppe PITRÈ, d'abord. Il n'y avait pas d'édition moderne de tous les contes siciliens recueillis par ce chercheur infatigable de la fin du XIX, et aucune traduction en italien. Les éditions DONZELLI viennent de publier une extraordinaire somme, sous deux formes:

-l'Opera major, c'est à dire l'ensemble du recueil "Fiabe, novelle e racconti popolari siciliani" en quatre volumes,édition intégrale en dialecte sicilien avec le texte italien en face, l'appareil critique établi par l'auteur, et des illustrations de grands noms contemporains. Un ouvrage superbe pour les bibliothèques et les chercheurs.

Giuseppe PITRÈ, Italo CALVINO, des contes et quelques livres

Mais les particuliers ne sont pas oubliés, et voilà Il Pozzo delle Meraviglie (Le puits des Merveilles) qui ne contient "que" 300 de ces contes, nouvelles et récits siciliens, en version italienne moderne, avec 18 planches en couleurs de Fabian NEGRIN,qui n'est pas un inconnu pour nous.

Giuseppe PITRÈ, Italo CALVINO, des contes et quelques livres

"Contes populaires italiens" renvoie, bien sûr, à Italo CALVINO, qui s'était servi des recherches de Pitrè quand il fit sa grande moisson, au milieu des années 50. Beaucoup ont été traduits en français, vous le savez.

Giuseppe PITRÈ, Italo CALVINO, des contes et quelques livres

Aujourd'hui, c'est Mondadori qui a fait paraître dans sa collection jeunesse "contemporanea", six volumes d'un choix de ces contes, regroupés par thèmes ; Il y a les contes pour les plus petits ("Fiabe per i più piccini"), ceux avec des animaux magiques (Fiabe di animali magici), ceux qui font un peu pleurer ("Fiabe un po' da piangere"), ceux qui font bien rire ("Fiabe tutte da ridere"), ceux qui font peur - un tout petit peu, pas trop - ("Fiabe da far paura ( appena appena, non tanto)"), et ceux liés à la mer ("Fiabe di mare"). De cinq à huit contes chaque fois. Et, cerise sur le gâteau, chaque livre est illustré par un artiste italien différent parmi les plus connus.

Une réserve assurée pour toute sorte d'auditeurs et de lecteurs.

Giuseppe PITRÈ, Italo CALVINO, des contes et quelques livres

Et pour finir, un panier "en vrac":

- Un Camilleri pour les enfants? Mais oui, le père du commissaire Salvo Montalbano, Andrea CAMILLERI a écrit un conte "di incantesimo e magìa", peut-on lire sur la couverture, "enchantement et magie". C'est chez MONDADORI (aussi) et ça s'intitule MAGARÌA;

- Une nouvelle aventure de Piripù Bibi, vous vous rappelez, la langue piripù (dites"piripou"). Emmanuela BUSSOLATI signe RULBA RULBA! pour l'éditeur Carthusia.

- Des poésies "à l'envers" de Vivian LAMARQUE : STORIELLE AL CONTRARIO, chez Einaudi Ragazzi, avec des illustrations hilarantes de Anna Laura CANTONE.

- Pour mieux connaître Pinocchio :Anselmo ROVEDA a encore frappé, très juste, comme d'habitude: IL MERAVIGLIOSO VIAGGIO DI PINOCCHIO, chez EDT-Giralangolo, collection des mille et une cartes (géographiques) "Le Milleuna Mappa". Collection très originale de cartes aidant à lire et redécouvrir des textes célèbres. L'illustrateur est Antongionata FERRARI. Je sens que nous y reviendrons.

- Un roman loufoque sur un grand-père qui l'est tout autant: de Fabrizio SILEI : Mio nonno è una bestia, chez Il Castoro.

- Un petit dernier? Des historiettes d'avant le sommeil, de Pinto & Chinto, chez le florentin Kalandraka : Racconti per bambini che si addormentano subito (pour les enfants qui s'endorment vite).

Faites de beaux rêves!

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #PAS LU - MAIS...

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2013

image1

UNE ANNEE DANS LES ARBRES


       Ce ne sont pourtant pas les livres parlant d'arbres qui manquent dans l'édition de jeunesse italienne:

rien que pour fin 2012:

-            Storia di un albero, de Emilie Vast, chez Gallucci

-           Il grande albero di Case Basse, de Luisa Mattia, chez Il Castoro

-           La grande foresta, de Francesco Nicolini, chez Titivillus

Et la liste s'allongerait en remontant le temps.


      Allez, je vous en rajoute un, de 2010, qui mériterait un article à lui tout seul: chez l'éditeur de Biella LINEADARIA, un beau gros volume de 250 pages, illustré de façon très spirituelle par Anna CURTI, pour un texte passionnant de Elena ACCATI: Avventure nel bosco, 20 storie con radici, qui s'ouvre sur une citation de Dostoïesvky: "Je ne comprends pas comment l'on peut passer devant un arbre et n'être pas heureux de le voir". Ces vingt histoires avec des racines valent aussi une visite.

 


Mais RACCONTARE GLI ALBERI, c'est une toute autre chose.

 

 

 

betulle copert

 

 


           Ma rencontre avec lui fut particulière. Imaginez le brouhaha, tantôt exaltant, tantôt exténuant, de la Foire du Livre de Jeunesse de Bologne 2012, LA fiera. Vers treize heures et quelques, il se fait comme un vide dans les allées, mais vous ne vous décidez pas encore à partir à la recherche de nourritures plus terrestres,  vous errez encore un peu, ivre de fatigue, et vous vous retrouvez sur le grand stand de l'éditeur Rizzoli qui, une heure plus tôt, était bondé, inaccessible. Il y a là des chaises de jardin, vides, devant des tables débordantes de livres. Vous vous asseyez  au plus près- enfin!- , vous laissez aller votre regard sur la table, sur cet apparent chaos de livres, et là, vous LE voyez.


D'abord parce que c'est un album vraiment très grand, les autres livres n'arrivent pas à le couvrir.

 

 

mostra


Vous le dégagez avec  précaution, et vous entrez, littéralement, dans le bois de bouleaux de la couverture, si frais, tellement silencieux  mais aussi bruissant de feuilles.


RACCONTARE GLI ALBERI, raconter les arbres, et deux noms d'illustrateurs que vous connaissez déjà si vous êtes un peu de la partie: Pia VALENTINIS et Mauro EVANGELISTA .

    

 

 

pini

 

 

 


          Vous feuilletez avec précaution, et chaque page est un enchantement. Je me souviens de paysages, de reflets d'eau, d'arbres seuls, de dessins précis, de couleurs  délicates. Je me souviens que chaque page est une découverte, indépendamment de la précédente, comme dans une forêt.

 

 

mandorlo

Je me souviens de mots, de phrases signées de grands noms -  Homère, Lorca, Pline, Montale, Séfiris, Anna Akhmatova…-. Je me souviens de petites notices légères et riches, sur l'arbre, sur ses mythes, sur des légendes. Je verrai plus tard que ce choix de texte est de Paola PARAZZOLI  et de la poétesse Giusi QUARENGHI.

 

 

 

ulivo


                  Chêne, citronnier, noyer, mûrier, olivier, pin, tilleul, mélèze, …, et bouleau, évidemment.  Des arbres que nous connaissons tous. Et que nous retrouvons ici, par la grâce de ces deux illustrateurs qui marient si bien leurs styles.


Mais un album de cette taille, peut-on le mettre dans sa valise? Aussi quittai-je la Foire sans lui, toute éblouie que j'étais, car mon voyage en Italie ne faisait que commencer.


Et voilà que deux mois plus tard, exactement le 26 mai 2012, à Gênes, au cours de la cérémonie de remise des prix de la 31° édition du PREMIO ANDERSEN… le prix du "Meilleur livre de vulgarisation" est attribué à

 

"Raccontare gli alberi" de Pia VALENTINIS et Mauro EVANGELISTA, avec l'indication: "Pour le très haut niveau  de cet album illustré par deux parmi les meilleurs illustrateurs italiens. Parce qu'ils ont  proposé une autre idée de la vulgarisation en se basant sur le charme discret et en même temps puissant des images. Pour la variété des solutions techniques proposées et pour la perfection de la rencontre de leurs styles et de leurs expériences". - Je vous en parlais ici même le 28 mai...

 

 

 

ciliegio fiorito


 Et ce n'est pas tout : au terme de la journée de remise des prix, un jury plus vaste (une centaine de spécialistes, libraires, bibliothécaires, journalistes…) vote pour le meilleur d'entre tous les livres primés dans cette édition,  qui se voit décerner le "Super Premio Andersen-Gualtiero Schiaffino"  à la mémoire du fondateur du Premio et de la revue Andersen.  

Qui d'autre que Raccontare gli alberi pouvait remporter ce prix?

 

Vous pouvez voir des photos de la cérémonie sur  http://www.premioandersen.it/edizione2012/


J'ai trouvé aussi sur le blog

http://lascatoladelte.blogspot.fr/2012/04/raccontare-gli-alberi-rizzoli.html

un bel article sur ce livre, et des prolongements sur la représentation de l'arbre dans l'histoire de la peinture.

 

Il m'a semblé que mettre l'année nouvelle sous le signe d'un tel livre ne pouvait qu'être de bon augure. Il contient de quoi rêver, apprendre et échanger pendant toute une année, et bien plus longtemps encore.


Que votre année 2013 soit belle et bonne!

 

 

 

 

copertina


Pia VALENTINIS – Mauro EVANGELISTA . Raccontare gli alberi,  Milano, Rizzoli, 2012, 39,5 x 30,5 cm, 42 pages, 24 euros.

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #PAS LU - MAIS...

Repost 0

Publié le 28 Mai 2012

 L ES AUTEURS , LES LIVRES, LES COLLECTIONS  qui ont remporté

le PRIX 2012

 

640x432-BLURB 03 I VINCITORI 2012

 

Après un an de lectures, de recensions et d'analyses, la rédaction de la revue Andersen, ainsi que les fondateurs de la Libreria dei Ragazzi, la librairie de jeunesse historique de Milan, sont en mesure de décerner les nouveaux Prix en ce mois de mai 2012. On peut chaque année,  grâce aux noms des vainqueurs du Premio Andersen, se faire une juste idée  du panorama de l'édition de jeunesse en Italie.


·     carminati small     Meilleur écrivain : Chiara CARMINATI

Pour la passion, le soin et la détermination avec lesquels elle sait cultiver et proposer un langage poétique pour et avec l'enfance, en le croisant avec d'autres arts et en l'accompagnant d'une réflexion théorique ample et approfondie.


·          Meilleur illustrateur : Maurizio QUARELLOquarello small

Pour avoir démontré au cours de ces dernières années qu'il était un artiste complet, doué, attentif aux suggestions du texte, aussi menues soient-elles. Ce faisant, il adapte son style au fur et à mesure, tout en restant toujours reconnaissable.  Pour son incontestable savoir-faire  et ses talents de composition, fruits d'un travail documentaire approfondi  et d'une riche culture figurative.

 

 


·          Meilleur livre 0/6 ans :

 PARDI-piccolo-uovo small Piccolo uovo” (Petit oeuf) de Francesca Pardi – illustrations  de Altan, Lo Stampatello

Pour nous avoir donné, à travers un petit livre d'une simplicité délicate, une représentation précise et poétique de toutes les formes possibles de familles. Pour avoir traité avec intelligence et passion, en citoyenne, un thème fort  important. Pour avoir trouvé les mots pour le raconter aux lecteurs les plus petits et pour les superbes dessins de Altan

 

 


·         Meilleur livre 6/9 ans  :

L’estate di Garmann” (L'été de Garmann) de Stian Hole – HOLE-estate-di-garmann smalltraduction de Bruno Berni, Donzelli

Pour un album extrêmement inhabituel, avec des illustrations agressives et en même temps pleines de charme, d'ironie et d'humour. Pour un travail savant et raffiné, qui se joue entre interprétation de la réalité et élan vers le surréel. Parce qu'il nous offre un portrait de l'enfance, parfait et plein de vie, avec ses questions, ses peurs, ses troubles, ses  conceptions du monde.


 

 

·       SILEI-il-bambino-di-vetro small  Meilleur livre 9/12 ans :
Il bambino di vetro”(L'enfant de verre) de Fabrizio Silei – illustrations de  Marco Somà, Einaudi Ragazzi

Parce qu'il confirme, par cette œuvre, qu'il est l'une des voix les plus qualifiées de la nouvelle prose italienne pour la jeunesse. Parce que c'est un récit au ton déterminé et délicat, envoûtant et soutenu, mais qui reste ouvert à la réflexion sur les grands thèmes, de l'amitié aux difficultés sociales, à la diversité.

 

 

 


·         Meilleur livre plus de 12 ans :                   DOWD-il-mistero-del-london-eye small

Il mistero del London Eye” de Siobhan Dowd – traduction de Sante Bandirali – préface de Simonetta Agnello Hornby, Uovonero

Parce qu'il s'agit une œuvre riche et forte de ses nombreux échos et des diverses lectures possibles. Un récit parfaitement rythmé, qui vous emmène de façon magistrale tout en restant attentif à donner un portrait clair et précis des personnages et de leur psychologie. Pour sa réflexion inhabituelle autour du thème de la diversité.


 

 

FERRARA-ero-cattivo small

·         Meilleur livre plus de 15 ans :

Ero cattivo”(J'étais mauvais) di Antonio Ferrara, Edizioni San Paolo

Pour la narration intense et essentielle, limpide et prenante. Parce qu'il a affronté avec intelligence et originalité un thème important et épineux,  sans tomber dans les pièges de la banalité et du prêchi-prêcha.

 

 

 

 


·         Meilleur livre de vulgarisation :                     VALENTINIS-EVANGELISTA-raccontare-gli-alberi small
Raccontare gli alberi”(Raconter les arbres)  de Pia Valentinis – Mauro Evangelista, Rizzoli

Un album illustré de très haut niveau de deux parmi les meilleurs illustrateurs italiens. Parce qu'ils proposent une idée différente de la vulgarisation en se basant sur le charme discret et puissant à la fois des images. Pour la variété des solutions techniques proposées et pour une rencontre parfaite entre leurs styles et leur expérience.

 

 


·        McGUIRE-cosa-non-va-in-questo-libro small Meilleur livre réalisé selon les règles de l'art:

Cosa non va in questo libro”(Qu'est-ce qui cloche dans ce livre?) de Richard McGuire, Corraini

Un album riche en surprises et en trouvailles,  plein de charme  et d'impertinence. Pour le savoir-faire graphique d'un projet qui nous propose, dans le droit-fil du surréalisme,  des casse-tête visuels, des trompe-l'œil, des jeux d'ombres, des identités cachées, et bien d'autres choses encore. Parce que c'est une invitation précieuse à regarder au-delà de l'apparence des choses.

 

 


·         Meilleur album illustré :                TESSARO-il-cuore-di-chisciotte small

Il cuore di Chisciotte”( Le coeur de Don Quichotte)  de Gek Tessaro, Carthusia

Pour la fusion parfaite, admirable, entre un texte intensément lyrique et ses illustrations. Pour des tableaux qui étonnent par la force et la sûreté du trait. Parce qu'il représente indéniablement le point d'arrivée de tout un parcours artistique. Parce qu'il est en continuité directe avec une expérience théâtrale saisissante.

 

 


·        FRANCOIS-chi-e-il-piu-buffo small Meilleur livre jamais encore récompensé :

Chi è il più buffo?”( Qui est le plus marrant) de André François – traduction de Federica Rocca, Babalibri

Pour célébrer l'heureux retour d'un petit classique des albums illustrés. Une œuvre fraîche et amusante,  pleine de finesse et de surprises, où le texte bref mais très drôle se mêle à un trait particulièrement original et élégant.

 


·         Meilleur projet éditorial :               LeMilleunaMappa small

“Le mille e una mappa”(Les mille et une carte) un projet de Luisella Arzani, EDT_Giralangolo

Parce qu'elle a donné vie à une collection d'une grande originalité au plan de la réalisation graphique, qui met en oeuvre un heureux équilibre entre narration et vulgarisation, présentation de contes célèbres ou de textes classiques et parcours historico-géographiques. Parce que cette proposition a gagné, avec le temps, en rigueur et en qualité, en intérêt et en attrait.

 

 


·         Meilleure collection de romans :                  EXTRA CONTA LE STELLE small

 “Extra”, responsable: Maria Chiara Bettazzi, Giunti

Parce qu'elle a su se transformer, au fil du temps, de regroupement de "hors-collections" qu'elle était, en authentique collection  bien individualisée, tout en gardant sa variété. Pour la qualité des auteurs et l'intensité des histoires. Pour sa capacité à affronter des thèmes  complexes avec des écritures jamais conventionnelles, en un dialogue approfondi avec les adolescents et les jeunes adultes.

 

 


·         BAV logo 20 anni smallPrix spécial du jury :

Collection "Il battello a  vapore", Piemme.

C'est une collection qui a marqué l'histoire récente de notre littérature de jeunesse. Pour la compétence têtue et volontaire qui a mené à bien le projet, sans solution de continuité, au fil du temps. Pour avoir visé constamment le monde de l'école. Pour la qualité du niveau moyen des propositions. Pour avoir, d'une part, fait venir en Italie des livres de valeur indéniable et, d'autre part, contribué à faire grandir dans notre pays une nouvelle génération d'écrivains.

 

 

debenedetti small

·         Prix spécial du jury :

Maria Paola De Benedetti

Pour la compétence avec laquelle elle a parcouru les professions du livre dans l'édition de jeunesse, devenant ainsi une référence estimée, grâce à son affabilité et à sa rigueur, sa réserve et sa courtoisie.

 

 

 

librini02

 

Pour plus d'information,

                                                                                                          link

 


Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #PAS LU - MAIS...

Repost 0