Publié le 31 Octobre 2019

          "... , sans prétention d'exhaustivité aucune ...". Vous vous rappelez cette déclaration initiale de Lectures Italiennes? Elle vaut particulièrement pour ce thème du livre "de voyage".

          Impossible cependant d'évoquer des compagnons de voyage pour les enfants sans nommer 

la PIMPA. Que celles et ceux qui ne connaissent pas la Pimpa lèvent la main!  En Italie, La Pimpa est une institution, sinon une "industrie", jugez plutôt.    Mais comment ne pas être séduits par cette petite chienne blanche à pois rouges,  débordante d'énergie, de curiosité et de courage, inventée en 1975 par le dessinateur Francesco Tullio Altan, dit Altan (le même qui fait des vignettes de satire politique féroce, chaque semaine,  sur les pages de l'Espresso, entre autres nombreuses publications... Les informations sur Wikipedia français sont sommaires, c'est pourquoi le lien est sur la page italienne.).

          Pimpa était effectivement une compagne de découverte idéale, dès 4 ans, et les éditions Franco Cosimo PANINI ont créé la collection CITTÀ IN GIOCO : j'ai à peine besoin de vous la décrire, vous avez tout sur le site: les onze villes visitées, le  contenu qui alterne des planches de BD, et des doubles-pages de découverte et d'activité, les étiquettes auto-collantes à placer sur les différents plans, au fur et à mesure des visites, et même deux cartes postales à envoyer à ses amis, ou une recette locale faisable, "insieme alla mamma".

 

            Ajoutez que le format en cahier de 17 x 33 cm, couverture brochée et une trentaine de pages de papier épais,   le rendent pratique à emporter. Il ne vous reste plus qu'à choisir la ville.

"Buon  viaggio, Pimpa!"                                                                                                             

 

             Et pour finir, c'est un chat qui nous guidera dans les mystères de Gênes, au fil des pages de "una guida curiosa", "curieuse" car insolite, et curieuse car elle stimule notre curiosité. Comment traduire le titre GattoNando  per Genova? Notre guide est le Chat Nando.  Nous devenons chat (gatto) nous aussi, et nous promenons comme lui, en tapinois, "gattonando", justement, sans nous presser, à la recherche de détails qui passent inaperçus au commun des touristes, au ras du sol ou tout en l'air..

            Ce petit livre nourri est un travail collectif: le projet graphique et les illustrations reviennent à Giorgia MATTARESE, et à la photographe Chiara SAITTA, photo et dessin au trait se mêlant de façon drôle et dynamique. Rien que le feuilleter chez soi est déjà partir en exploration.

 

            Cristina LUBRANO  et Walter FOCHESATO, génois D.O.C., me semble-t-il, font le tour de la ville en onze parcours. Chaque étape tient en deux pages, qui s'arrêtent donc sur un détail significatif dans l'histoire de Gênes. Notre exploratrice, notre explorateur ne sont plus des petits comme avec Pimpa, ils ont au moins 10 ans, et sont capables de suivre des informations plus approfondies. Le texte, ou le chat Nando, s'adresse directement à eux, et parfois, une bulle rouge pose une colle.... L'adulte qui les accompagne prendra autant de plaisir qu'eux à ces découvertes, et les génois eux-mêmes seront ébahis. Je dirais même plus: l'adulte pourra "gattoner" sans aucun enfant, la ville s'y prête vraiment, et un seul voyage n'y suffit pas, croyez-moi.

     

                    Enfin le format carré du livre est la juste mesure pour tenir ouvert dans la main (16 x 16 cm), avec ses 96 pages. La couverture cartonnée est très robuste, les chutes n'étant pas exclues ( du livre, pas des touristes).

L'éditeur, FABBRICA MUSICALE,  a fait là, en 2016, un très joli travail qui traverse aisément les années.

P. S. : Vous pouvez lire une analyse plus fouillée de GattoNando per Genova ici.

 

 

          

Même si ce n'est pas "un guide", dès que l'on prononce, désormais,  le mot "viaggio"  s'impose le dernier album que nous a laissé, en 2018,  Gianni DE CONNO, illustrant un texte de Beatrice MASINI : IL BUON VIAGGIO, aux éditions CARTHUSIA. Un grand livre superbe, carré, de 28,5 x 28,5 cm, relié, qui nous offre 36 pages de texte et d'images mêlées.

             On pourrait parler de poème philosophique. Chacun, chacune, peut s'identifier dans ce voyageur énigmatique, toujours vu de dos, qui traverse les paysages oniriques de De Conno, et parle au lecteur, à la lectrice, en s'interrogeant, en l'interrogeant sur ce qu'est "le bon voyage".  Des mots très simples qui emmènent très loin. Il suffit de lire l'incipit:

 

Uno ti dice Buon viaggio                                             Quelqu'un te dit Bon Voyage

quando ti vede andar via                                             quand il te voit t'en aller

pronto per un lungo cammino                                     prêt pour cheminer longuement

per stare solo,                                                               pour rester seul, 

per vedere cose e posti                                                pour voir des choses et des endroits

e persone che non avevi mai visto                              et des gens que tu n'avais jamais vus

per scoprire tesori che ancora non sai.   pour découvrir des trésors que tu ignores encore.

..........                                                                                ................

             Peut-être, avant de choisir "où" aller, d'abord rêver à ce que sera notre "bon voyage". En compagnie de Masini et De Conno. Quand, dehors, il pleut très fort.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #Temps présent

Repost0