Articles avec #lu et apprecie tag

Publié le 5 Février 2019

  • DINOBOOK, texte de Dino TICLI, illustrations de Enrico MACCHIAVELLO, éditions
    Coccolebooks.Nous connaissons tous au moins un ou une passionnée de dinosaures, et les publications sur le sujet ne manquent pas. L'album-cahier publié par Coccolebooks, avec le sous-titre de alla scoperta dei dinosauri - qui se passe de traduction - y tient bien sa place. Il se présente comme un guide qui va accompagner les enfants dans leur exploration du monde des "géants du passé".  Il peuvent se voir, en abyme, sur le dessin de couverture, accompagnés du Professor Ulisse, le mentor de toute la collection.  Page après page, ils vont "rencontrer" les différents monstres, avoir des informations très exactes sur eux, que Dino TICLI personalise dans un style parlé agile. Mais aussi, dès les pages 6 et 7, ils peuvent entrer dans des jeux qui les aideront à mémoriser, et les rendront actifs. Ce livre peut donc être utilisé à deux niveaux: avec les 6-9 ans, essentiellement pour regarder les images et jouer; et pour les 9-11 ans qui réclament des informations plus scientifiques. Enrico MACCHIAVELLO  est très à l'aise dans son sujet, lui qui aime dessiner les monstres de toute nature.

         Octobre 2016, 88 pages, 12 €, ISBN 9788898346646

PÊLE-MÊLE 2 : Lus et appréciés : Vers 7 ou 8 ans :
  • FAME DI PANE  (Faim de pain), textes de Giusi QUARENGHI et Alessandra MASTRANGELO, illustrations de Daniela VILLA, pour les éditions SLOW FOOD, collection "Per mangiarti meglio" (pour mieux te manger...).            C'était un pari ambitieux de vouloir faire tenir quasiment six mille
    ans d'histoire du pain dans à peine soixante-dix pages : pari tenu.  Nous partons des témoignages d'une ménagère nonagénaire et d'un boulanger  même pas trentenaire, qui fait un pain "à l'ancienne" et semble aussi poète. L'histoire se déroule en chapitre rapides, fluides, souvent une double-page, et des titres où jouent les mots - "Il pane comincia di notte", la nuit des temps outre la nuit du boulanger. Ou bien: " Pane: fame e libertà", variante combien plus riche que le fameux "pain, amour et fantaisie" des années '50 (qui s'en souvient encore? ).  Le texte pose des questions avant d'apporter des connaissances, avec une légèreté et une précision qui doit sans doute beaucoup au travail à quatre mains des deux auteures.  On y trouve les suppositions des archéologues; les mythes et légendes et les rites tout autour du monde, les plus connues et les plus extraordinaires; les rapport du pain avec les quatre éléments, qui ici deviennent six : "pour faire du pain il faut... terre, eau, air, mains, feu et temps";  un tour du monde des mots; pour arriver à un véritable guide à la dégustation du pain. Sans oublier deux artistes travaillant sur l'objet pain. Pour finir - mais ce peut être un début pour les jeunes lectrices et lecteurs - sur des recettes et des propositions d'activités pour aller au-delà de la quotidianité du pain. Et tout cela dans un livre souple et maniable, bien dans la ligne de l'art de vivre de l'éditeur, l'association devenue internationale, SLOW FOOD.  On devine dès la couverture que le coup de crayon de l'illustratrice Daniela VILLA, qui joue sur le hors-champ, le mouvement, les couleurs vives mais pas criardes, le mélange du très gros plan, et de l'infime détail, rend cette lecture encore plus délectable. A partir de 7 ans, gourmandes et gourmands en redemanderont. Tant et si bien que le livre, publié en 2009, a été réédité en 2016.

         Mai 2016, 72 pages, 26 x 23 cm broché, 14 €, ISBN: 888499439X

 

(à suivre......)

 

POST SCRIPTUM:  La PAGE : ANDERSEN, LA REVUE  a été mise à jour, jetez-y un oeil!

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #LU ET APPRECIE

Repost0

Publié le 31 Janvier 2019

  • DOV'È LA CASA DELL'AQUILA?  - texte et illustrations de Fabian NEGRIN, chez ORECCHIO
    ACERBO.          Ce grand album se prête admirablement à la lecture à haute voix tout en montrant les images: elles sont grandes, souvent en double page, faisant entrer le jeune spectateur autant dans un panorama que près d'un petit détail. Le petit héros n'hésite pas à se lancer seul dans la montagne pour sauver la vie de l'aigle royal.   Mais où habite-t-il donc, cet aigle?  Plusieurs albums de Negrin ont été traduits en français, on connaît son style étonnant, entre réalisme naturaliste et onirisme presque fantastique. Il y a longtemps que je ne vous avais plus parlé de la maison d'édition à "l'oreille verte = pas mûre", Orecchio Acerbo: profitez de l'occasion pour flâner dans son catalogue très original. Octobre 2017, 28 pages,   23,5x29,5 cm,  14 €                ISBN9788899064679                                                                                                         
  • SCRÌVILA, LA GUERRA - de Luigi DAL CIN, illustrations de Simona MULAZZANI, chez KITE EDIZIONI.                                                                 Le sous-titre est: Grande Guerra, pìccole pagine.
    Un père rentré vivant de la Grande Guerre offre à son fils un cahier et l'invite à raconter sa guerre: celle d'un enfant resté chez lui avec sa seule grand'mère, et qui affronte la faim et les difficultés  liées à l'occupation austro-hongroise.  Luigi Dal Cin s'est basé sur des documents authentiques pour donner voix à cet enfant, dans un texte dense et qui sonne juste. Simona Mulazzani a choisi de l'illustrer dans un style "enfantin", où les yeux et les couleurs sont très expressifs. Et de même que, dans l'histoire, la lecture de ce cahier par les parents et la grand'mère libérera la parole des adultes, de même la lecture du livre aidera les enfants ( "à partir de 6 ans"),  à poser leurs questions sur la guerre.
  • Septembre 2016, seconde édition mai 2018, 40 pages, format 16x24 cm, 14€,

    ISBN

    978-88-67450-18-3

( À suivre...)

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #LU ET APPRECIE

Repost0

Publié le 28 Janvier 2019

Je me permets de vous répéter ce que je disais en introduction du premier Pêle-Mêle:

Vous avez dû vous en rendre compte, Lectures Italiennes ne vous tient pas au courant des nouvelles parutions. Elles sont nombreuses, et "ensevelissent" en quelques années de beaux albums qui restent pourtant au catalogue. Ce sont ces titres, peut-être pas rencontrés au moment de leur parution,  que je veux rappeler avant qu'ils ne disparaissent. Les nouveautés ont beaucoup d'autres lieux de recension.

Vous le savez, l'espace de Lectures Italiennes reste modeste.

Pour vous signaler, même sommairement, des livres ou des albums que j'ai appréciés mais ne peux vous présenter en détail, je vous proposerai de temps à autre ces pêle-mêle. Toutefois, pour faciliter la lecture, en particulier pour les responsables de bibliothèques, je regrouperai les titres par tranches d'âge. Pure comodité, car vous savez bien que ce n'est pas une notion "scientifique".

 

 

A PARTIR DE 3 OU 4 ANS :

  • Luisa MATTIA et MOOK:          PRIMA DI ME     (Avant moi)        aux éditions TOPIPITTORI
       
  • Un grand petit album, pour les grandes questions que se posent les petits enfants. "Qu'y avait-il avant moi? Qu'est-ce que j'étais, avant? Où j'étais, avant?". Toutes questions qu'ils se posent vraiment, et Luisa Mattia les a observés pendant des ateliers pas forcément dédiés à ce thème, a parlé avec eux, a regardé leurs dessins, et a laissé lentement mûrir son texte.  Pour lequel elle a trouvé un rythme d'une grande force expressive. C'est ce qu'elle explique sur le blog des éditeurs - que vous connaissez déjà: comme toujours, tapez le nom des Souris qui peignent, Topipittori, sur la fenêtre "recherche" de cette page, en haut à droite, et vous irez sur les pages qui en ont déjà parlé ici - (une fois encore, je regrette pour les lectrices et lecteurs qui ne maîtrisent pas l'italien...). Vous y trouverez aussi le témoignage d'un instituteur qui a fait entrer l'album dans sa classe. Les illustrateurs, Francesca Crisafulli et Carlo Nannetti alias Mook, n'ont pas manqué de courage eux non plus, et le résultat est convainquant.

         Année 2016, 32 pages,   16 €       ISBN: 9788898523337

 

  • Silvia GEROLDI et Serena VIOLAHAIKU, poesie per quattro stagioni più una (... pour quatre saisons plus
    une)  aux éditions LAPIS.                     L'illustratrice, Serena Viola, a dédié l'album "Alle cose che si sentono ma non si vedono    (aux choses que l'on sent mais que l'on ne voit pas)". Le haïku, cette forme de poésie de trois vers qui, dans sa version occidentale, comptent cinq syllabes, puis sept, puis cinq, se prête particulièrement bien à ces "photographies" de la beauté des petites choses.  L'illustration en taches de couleurs vives, crayon et feutre, très dynamiques et essentielles, accompagne bien le mouvement de la poésie tout en laissant ouverte la porte de l'imagination.   

         Octobre 2017, 98 pages, relié,  14,50 €.

 

  • Nicola CINQUETTI  et  Gek TESSARO  QUANDO NOÈ CADDE DALL'ARCA ( Lorsque Noé tomba de l'Arche), aux éditions LAPIS.                          L'histoire de l'Arche de Noé, comme le rappellent les deux premiers quatrains - car c'est une histoire en vers, 11 pieds et rimes plates AA/BB, s'il vous plaît, de la plume de Nicola Cinquetti, auteur pas mal traduit en français - cette histoire, donc, nous pensons tous la connaître. Et bien là, nous allons avoir des suprises: Noé tombe à l'eau, et alors...... C'est vraiment une histoire à suspens, qui se prête parfaitement à une joyeuse lecture à haute voix,  par épisodes. D'autant plus que le format allongé de l'album donne toute leur place aux illustrations panoramiques de Gek Tessaro que vous connaissez bien maintenant. Toujours aussi drôles et inventives, mélange de collages et d'à-plats de couleurs très vives, elles donnent vie aux animaux et au monde de l'eau, tout en aventures. Excellente idée de l'éditeur d'avoir republié en 2017 cet album de 2013.

         2013,  32 pages, cartonné, 14,50 €      

 

 

  • Toti SCIALOJA, présenté par Teresa BUONGIORNO :  TRE CHICCHI DI MOCA (trois grains de café - comme c'est plus plat, n'est-ce pas?). N'oubliez pas: tré kìkki.......

 Aux éditions? ...  LAPIS , encore - Non non, je les ai tous achetés pour les lire, ou ils m'ont été offerts par des amis/e! -  Nous avons là des textes historiques, écrits dans les années 60 et 70 du XX° siècle, par le peintre, poète, enseignant puis directeur des Beaux-Arts de Rome - où il a vécu toute sa vie, de 1914 à 1998 - Toti Scialoja.

Quel régal que ces poèmes, sortes de nonsense et limericks, brefs, rythmés et délirants, pleins d'assonances et de jeux de mots, autour d'animaux - comme le morse ( il tricheco) ou le phoque (la foca) du poème qui donne son nom à l'album. Ou autour de noms de villes, de la "zanzara di Zanzibàr" au "tàfano di Porto Santo Stèfano", du moustique au taon en passant par la taupe, le loir, le crapaud, l'escargot et j'en passe. Il les avait écrits pour ses petits-enfants, et illustrés ensuite de sa main.  L'adulte qui les lit aujourd'hui aux enfants en jouit tout autant qu'eux. Merci à Teresa BUONGIORNO, infatigable auteure et mémoire de la littérature de jeunesse italienne, pour la réédition de ces poèmes et leur présentation.

             2002, puis 2005, et enfin 2011,        couverture cartonnée,   26 pages, 12 €     ISBN 88-87546-57-6

 

 

(... à suivre...)

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #LU ET APPRECIE

Repost0

Publié le 18 Avril 2017

Les semaines ont passé. Avril est arrivé, avec, entre autres, la Foire Internationale du Livre de Jeunesse de Bologne, du 3 au 6.

- Alors -  me direz-vous -  quelles nouveautés?

Vous avez dû vous en rendre compte, Lectures Italiennes ne vous tient pas au courant des nouvelles parutions. Elles sont nombreuses, et "ensevelissent" en quelques années de beaux albums qui restent pourtant au catalogue. Ce sont ces titres, peut-être pas rencontrés au moment de leur parution,  que je veux rappeler avant qu'ils ne disparaissent. Les nouveautés ont beaucoup d'autres lieux de recension.

Vous le savez, l'espace de Lectures Italiennes reste modeste.

Pour vous signaler, même sommairement, des livres ou des albums que j'ai appréciés mais ne peux vous présenter en détail, je vous proposerai de temps à autre ces pêle-mêle. Toutefois, pour faciliter la lecture, en particulier pour les responsables de bibliothèques, je regrouperai les titres par tranches d'âge. Pure comodité, car vous savez bien que ce n'est pas une notion "scientifique".

 

PÊLE-MÊLE - 1 : Lus et appréciés

Si può ( On peut), de Giusi QUARENGHI, illustré par Alessandro SANNA, Franco Cosimo Panini Editore, 2001 - 30 pages -11€ -  Dans la collection pour les tout-petits Zero-Tre (03), un album de carton robuste. Giusi Quarenghi, dont nous connaissons maintenant le style vif et profond, raconte en vers tout ce qu'on peut faire et ne pas faire. Le NE PAS est important. Le trait de Alessandro SANNA met parfaitement en images le vent de liberté qui souffle dans ces pages.Voir ici.

NB. Pour l'instant il est indisponible. On espère sa réédition. Ou bien le chercher d'occasion sur Internet...

I bestiolini(Les p'tites bestioles), texte et images de Gek TESSARO, Franco Cosimo Panini Editore, 2015, 48 pages - 12,50 €. Encore un album, souple, pour les tout-petits, et qui fait craquer tous les grands. Le monde des p'tites bêtes (pas que...), le rapport d'échelle, la place de chaque bestiole (et la nôtre), en rimes hilarantes et tendres. Et bien sûr les images éclatantes de Gek. Il en fait aussi un spectacle de dessin en direct sur rétroprojecteur, avec accompagnement musical. C'est magique.

A partir de 4 ans: Un Compleanno nella giungla (Un anniversaire dans la jungle), texte de Simona MIOLA illustré par Daniela VOLPARI, EDT Giralangolo Editore, 2016. 24 pages - 13,50 €. Dans la collection Sottosopra que nous avons déjà rencontrée, l'histoire de l'exploratrice Béatrice, qui a eu tout son équipement pour ses cinq ans, et part immédiatement explorer la jungle du jardin des voisins. Les illustrations, qui rappellent un peu les bd japonaises, rendent compte des transformations que notre héroïne "voit" durant son voyage. Simple et drôle, et fidèle au but du prix reçu en 2016: Narrare la parità ( raconter la parité). Voir aussi ici.

 

PÊLE-MÊLE - 1 : Lus et appréciés

                                                                                                                                                  

 

A partir de 7 ans:

Paglierina Testadipaglia (Blondinette Têtepaillette) de Rossana DEDOLA, illustré par Maria Coviello.     Felici Editore, Junior, 2010 - 150 pages - 15€.

Voilà un livre parfait pour les lectures du soir: trentre-trois chapitres, une farandole de personnages plus pittoresques les uns que les autres, aux noms pleins de fantaisie (on pense aux personnages de Roald Dahl). Un village des Alpes perdu dans la neige, et la nécessité de sauver la jeune Paglierina Testadipaglia enlevée par le féroce Pierlosco Tagliola et ses vingt et uns renards rouges. Du suspens, beaucoup d'humour, des rebondissements. On aimerait pouvoir le lire en français.

 

A partir de 7 ans:

I tre topi vanno a Londra  de Rossana DEDOLA, (Quand trois rats s'en vont à Londres)    illustré par Giulio PERANZONI    Felici Editore, Junior, 2011, 115 pages, 12€

Où l'on retrouve l'humour de l'histoire précédente, dans un contexte contemporain, et encore plus débridé, avec un rythme de dessin animé  ( et quelque chose d'anglais, une fois encore, genre Wallace & Gromit). Entre Rome et Londres, un groupe d'enfants croise la route du sinistre Topazio Nazer et ses trois rats. Les chapitres sont courts et haletants, cocasses, la lecture à voix haute peut être très théâtrale.Idéal pour égayer les jours de pluie.

                                                                                                                                                    A partir de 8 ans: L'Ululato del Lupo ( Le hurlement du loup), de Anselmo ROVEDA, illustrations de  Ilaria GUARDUCCI, chez COCCOLE BOOKS, 2016       63 pages, 10€.

Dans la collection "green" de cette dynamique maison d'édition calabraise que vous connaisez déjà (Una vita da somaro), par un auteur qui vous est maintenant très familier  (Vallo a spiegare a Nino et  Al lavoro! rien que chez le même éditeur), une histoire de loup. Ou comment une  sortie écologique pour écouter le loup en montagne se transforme, pour la petite bande d'amis du quartier de Santa Brìgida, en enquête sur la mystérieuse disparition des moutons du vieux Fernando. On entre de plain-pied aussi bien dans la vie quotidienne des enfants que dans cette aventure hors ducommun. Plus un glossaire et un dossier bien documenté sur l'animal.

Il semble que, malheureusement, l'épisode précédent  : L'ombra del lupo (2012), ne soit plus au catalogue, quand l'éditeur s'appelait encore Còccole e Càccole.....Peut-être sur Internet?

Deux belles critiques (en italien....)

 

PÊLE-MÊLE - 1 : Lus et appréciés

                                                                                                                                                                                        A partir de 9 ans:

Un pittore di nome Leonor, de Corrado PREMUDA, illustré par Andrea GUERZONI, Editoriale Scienza, 2015  -  92 pages - 12,90€

De Trieste à Paris, via Milan,l'enfance et l'adolescence d'une grande artiste, Leonor FINI: vie peu commune pour un caractère peu commun, dans la Trieste du début du XX° siècle. Le jeune lecteur suivra la formation de cette fillette décidée à tout pour réaliser sa vocation de peintre. Il la suivra dans le monde culturel de Trieste, verra comment l'histoire familiale et le milieu dans lequel évolue sa mère ont contribué à  lui donner le style qui deviendra le sien. Sa curiosité ainsi éveillée lui permettra de chercher à connaître, puis à comprendre, un peu plus tard, l'oeuvre picturale de Leonor Fini. C'est de l'excellente vulgarisation - la spécialité de Editoriale Scienza, vous le savez déjà.

 

De 9 à 11 ans:                                                                                                                           

Le parole scappate (les mots qui s'enfuient), de Arianna PAPINI  pour le texte et es images, chez Coccole Books - 2014  -             51 pages  -  12€

Nous sommes dans une collection qui ne craint pas les sujets douloureux (voir dans les archives, la maladie  ou la mafia), toujours confiés à des auteurs/es de talent. Le monde vu par un petit garçon dislexique, et sa grand'mère malade d'Alzheimer. Les voix du récit s'alternent, Arianna Papini donne des mots à ces deux êtres qui n'arrivent pas à parler. Ses images très particulières expriment bien les mondes apparemment incommunicables, et qui pourtant trouvent des manières de vivre avec ( et grâce à ) d'autres. Un récit très prenant, une typographie qui aide la lecture, et des images "rêveuses" qui aideront les lecteurs à dépasser leur angoisse et à parler avec des adultes.

PÊLE-MÊLE - 1 : Lus et appréciés

RAPPEL:

Les sujets de pâte à modeler qui illustrent ce blog, ainsi que l'alphabet du fond, sont l'oeuvre de Antonietta MANCA.

Vous pouvez en savoir plus en lisant la "PAGE" (colonne en haut à droite)

"Elle illustre ce blog"

Qu'elle en soit encore et toujours remerciée!

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #LU ET APPRECIE

Repost0