Publié le 13 Décembre 2019

C’est encore chez INTERLINEA  que j'avais trouvé, pour Noël 2011, le petit livre dont je vous avais parlé ici - (descendre en bas de la page qui s'ouvre)

LE spécialiste de l'illustration de jeunesse italienne, Walter FOCHESATO, y commençait un partage de son incroyable collection d'images de la fin du XIXième et du XXième siècles, nous présentant cette année-là les cartes de vœux : " AUGURI DI BUON NATALE, Arte e tradizione delle cartoline augurali".

         Il a continué dans les années suivantes: en 2017, " les pubs de Noël qui ont marqué leur époque":

LE PUBBLICITA'DI NATALE CHE HANNO FATTO EPOCA.

Toujours la même richesse de documentation, parfaitement maîtrisée par Fochesato, en 200 pages et douze chapitres aux titres souvent pleins d'humour - Alzando il gomito (con classe), en levant le coude (avec classe); Babbo Natale, la Coca-Cola e altre divagazioni (besoin de traduction? ); ...è per digerirti meglio!, ...c'est pour mieux te digérer! 

Et cœtera.....

Walter FOCHESATO : LE PUBBLICITA'  DI NATALE CHE HANNO FATTO EPOCA     INTERLINEA,   collection  NATIVITAS n°85,   2017      200 pages, 12 €

 

 

 

        En 2018, nouvelle publication de Walter FOCHESATO, présentée par son "compère" Pino BOERO,  qui enseigne la littérature de jeunesse et la pédagogie de la lecture à l'Université de Gênes.

Cette fois, l'enseignant d'italien a rassemblé les poésies de Noël que tous les enfants qui ont été à l'école

primaire de la fin de la guerre aux années 70 et 80 ont forcément apprises par cœur.  Avec, bien sûr, des illustrations originales. Pas vraiment de nostalgie hors de propos, mais, une fois encore, une étude sociologique - et iconographique - de la façon dont la société italienne traduit les traditions de Noël.

Le titre reprend l'une des plus célèbres de ces poésies, de Guido Gozzano, La Notte Santa, qui raconte, une heure après l'autre sonnant au clocher, la nuit de Noël selon la tradition de l'évangile de Luc. ("Au clocher sonne le minuit chrétien")

Je n'ai pas eu ce volume entre les mains, mais j'imagine la même précision du texte critique, le même soin dans la mise en page que les volumes précédents, sous la même élégante couverture grise.

Walter FOCHESATO, introduction de Pino BOERO -IL CAMPANILE SCOCCA LA MEZZANOTTE SANTA - Le poesie di Natale che abbiamo letto a scuola.    INTERLINEA  2018 collection NATIVITAS n°91     152 pages       12€

 

                                                                                                  

 

          J'ai gardé pour la bonne bouche mon livre de Noël de prédilection. Ce n'est pas un texte italien, car il s'agit de UN CHANT DE NOËL, de Charles DICKENS, et vous le connaissez probablement toutes et tous. Il en existe des dizaines de traductions, d'innombrables éditions, réductions, adaptations théâtrales,  cinématographiques ou autres.

          Mon CHANT DE NOËL à moi, il n'y en a qu'un, le grand et splendide album illustré par ROBERTO INNOCENTI. Bien sûr dans sa version italienne, UN CANTO DI NATALE, publié par LA MARGHERITA  (aujourd'hui dans le groupe IL CASTELLO EDITORE) en 2005, et plusieurs fois réédité depuis.

        Ce n’est pas ici le lieu d'analyser le premier et le plus réussi des Chants de Noël  écrits par Dickens en 1843. C'est devenu un des textes emblématiques des fêtes de Noël anglaises, et bien au delà,  à en juger par son succès immédiat, qui ne se dément pas au XXIième siècle.

          Comme à son habitude, Roberto INNOCENTI s'est scrupuleusement documenté sur la Londres de Dickens: architectures, vêtements, métiers, chaque illustration a ce réalisme extrême auquel il donne sa marque dans le dessin des visages. Il réussit de plus à illustrer la charge émotive du récit de Dickens.

Le grand format de l'album (22 cm x 31 cm x 1,8 cm - 1,035 kg...... - relié, avec jaquette) se prête admirablement à des reproductions fidèles du travail d'Innocenti, plus encore quand elles sont en double-page. Nous montons ainsi avec Ebenezer Scrooge les vastes escaliers déserts et glacés qui mènent à son appartement, où il lui semble suivre le corbillard de son associé Marley décédé depuis sept ans. L'impression est d'autant plus frappante que, cinq pages auparavant, nous étions dans la neige, dans la rue, au milieu d'une joyeuse farandole d'enfants  menée par Bob Cratchit, l'employé de Scrooge, reconnaissable à sa grande écharpe blanche (illustration reprise en couverture de toutes les éditions). Tout autour d'eux, dans le soir tombant et les lumières des boutiques ou des feux des ouvriers municipaux, l'agitation de la veille de Noël telle que la décrit si précisément Dickens. Ainsi pour tous les épisodes, avec une générosité éditoriale qui nous ravit. Voyez, par exemple, cette vue "aérienne" - c'est le point de vue de Scrooge en vol avec le second des trois esprits de Noël. C'est vraiment un "arrêt sur image", toute l'activité de la ville y est représentée, avec une construction très savante de l'architecture, et tous les détails qui foisonnent, tant dans la rue que dans les maisons, à ce que l'on entrevoit par les fenêtres. N'est-ce pas un régal et une mine inépuisable de lectures?

(Dit en passant, on retrouve des plans semblables dans "Les aventures de Pinocchio", autre livre d'Innocenti indispensable à votre bibliothèque....)

De plus, chaque chapitre ou "strophe" est introduit par une vignette qui en illustre le titre, et chaque page, où le récit est encadré comme dans un manuscrit, porte un motif végétal de saison, houx, pin ou gui, ou la petite bougie du "happy end" final.

Vous pouvez vous faire une petite idée en visualisant deux extraits PDF sur le site de l'éditeur IL CASTELLO

Tous les détails sont donc pensés pour que l'objet-livre, comme le texte et les images qu'il renferme, soit un vrai, beau cadeau de Noël. Et, cerise sur le gâteau, vous pouvez le choisir en version originale, en italien ou en français (sans préjuger d'autres éditions que j'ignore), une vraie aubaine pour les Bibliothèques qui aiment les livres "polyphoniques".

- A CHRISTMAS CAROL  by Charles DICKENS,  illustrator ROBERTO INNOCENTI,

  THE CREATIVE COMPANY US   (NB: sur le site, vous pouvez feuilleter les premières pages. L'édition américaine est l'édition originale du livre)

Dernière édition 2015,         ISBN 978-1-56846-278-3      $ 29,99 .

 

       

 

 - UN CHANT DE NOËL de Charles DICKENS, illustré par ROBERTO INNOCENTI, traduction de Marcelle SIBON,

GALLIMARD JEUNESSE,  2015,   ISBN  978-2-07-066802-1           25€

 

- UN CANTO DI NATALE, di Charles DICKENS, illustrato da Roberto INNOCENTI,

LA MARGHERITA Edizioni,  2005, (puis réédité),   Ean13:9788865321317,    29€ 

 

POST SCRIPTUM:

Si vous voulez en savoir plus sur la vie et le travail du florentin Roberto INNOCENTI,

Gallimard Jeunesse a publié la traduction d'un entretien de l'illustrateur avec Rossana DEDOLA, dans une petite édition très soignée et illustrée d'excellentes reproductions : Le Conte de ma vie.

 C'est l'occasion ou jamais.......

 Voir aussi ici .


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Repost0

Publié le 12 Décembre 2019

Ce ne sont certes pas les albums, livres de contes, recueils de poésies qui manquent, dans toutes les langues, en cette période de l'Avent.

        Pour Lectures Italiennes, j'en ai choisi quatre pour leur originalité et leur qualité, mais il est clair qu'une promenade dans les rayons d'une vraie librairie, de votre Médiathèque préférée, voire dans les catalogues de certains éditeurs vous réservent encore d'autres surprises.

 

 

         Commençons par le commencement, la lettre au Père Noël : le Babbo Natale de Cristina Bulgheri est tout à fait traditionnel, barbe blanche, houppelande rouge, adresse au Pôle Nord et boîte à lettres qui attend de se remplir. Mais pourquoi reste-telle désespérément vide alors que le compte à rebours est déjà bien entamé?

         C'est la lettre traditionnelle d'un petit Nicolas qui va lui permettre de comprendre. Dans un long post-scriptum, le petit garçon "vide son sac", expliquant que tous ses camarades se sont mis à l'ordinateur, alors que lui n'y comprend rien, et qu'il écrit donc sur du papier, avec un stylo....

         Babbo Natale aura bien besoin de ses fidèles aides, les 'folletti", les lutins, pour découvrir le monde de l'informatique, récupérer les e-mails du monde entier qui lui sont adressés et faire sa tournée de Noël selon la tradition.

        Mais l'histoire ne s'arrête pas là, et Babbo Natale, ayant apprivoisé l'outil moderne, va s'en servir pour rétablir les contacts avec tous les enfants et leur rendre une créativité mise en péril dans un premier temps.

        Cristina BULGHERI a écrit là un conte fort plaisant et qui aide à réfléchir sur les traditions, la technologie, les difficultés qu'elle peut générer quand on ne la maîtrise pas.... Elle le fait dans un style rythmé, enjoué, avec un lexique riche qui ravira auditeurs et lecteurs ( à partir de 6 ans).

        Je n'ai pas toujours compris les variations typographiques sur les 60 pages que comporte l'album, mais l'effet est agréable à l'oeil. Les illustrations de Daniela SBRANA soulignent les caractéristiques du texte, en jouant essentiellement sur le rouge, le blanc et le beige. L'illustratrice, sur son site, vous offre de bonnes reproductions de bon nombre de ses images, vous pouvez le constater à travers le lien sur son nom,quelques lignes plus haut.

        Depuis sa date de parution, en 2013, C@ro Babbo Natale a gardé toute sa fraîcheur.

Editore: FELICI            64 pages          à partir de 6 ans           21,50 cm x 21,50 cm             12€

 

        Le second livre est de petit format (12,5 x 16 cm), avec une bien solide couverture cartonnée : une "petite grenouille", "rana piccola" chez INTERLINEA JUNIOR

C'est l'histoire de "La foto di Natale", oeuvre de Cinzia GHIGLIANO pour le texte et les images.

 Bibi a une question embarrassante à poser à son grand-père : est-ce vrai, comme le dit Giulia à l'école, que Babbo Natale n'existe pas?Justement, Il Nonno a apporté l'album des photos qu'il a faites quand il avait l'âge de Bibi, et il le partage avec son petit-fils.

Et voilà que, en cette lointaine nuit de Noël, à 3h10, son grand-père a photographié clandestinement le Père Noël en train de repartir. Donc.... Mais Il Nonno a gardé cette photo pour lui, car "La magia di Natale esiste solo per chi ci crede", il faut y croire pour faire exister la magie de Noël.

Et tant qu'il est là, Bibi met son grand-père à contribution pour écrire la fameuse lettre où il demande à Babbo Natale .. un appareil de photos! La boucle est bouclée, et Bibi rassuré.

          Le petit format ne nuit pas à la richesse de l'album. L'image qui met en scène les personnages, alors

que le texte leur donne surtout la parole, donne une grande vivacité à l'histoire. En plus du grand-père et du petit-fils (vous avez remarqué cet air de famille?), il y a un chat tigré roux qui n’arrête pas de faire des siennes autour de l'arbre de Noël. Et puis des gros plans sur des mains, sur des visages.... C'est une histoire très joyeuse, et Cinzia Ghigliano, comme Cristina Bulgheri, offre aux enfants une collection de mots nouveaux que Bibi apprécie beaucoup. Il y a même une petite "leçon de lettre au Père Noël" où Il Nonno recommande  d'employer "le parole appropriate", toujours cette attention aux mots ...

        Si vous voulez connaître le concours d'histoires de Noël lancé par l'éditeur Interlinea, que Cinzia Ghigliano a gagné en 2017, c'est ici.

 LA FOTO DI NATALE   de Cinzia GHIGLIANO   INTERLINEA EDITORE        2017   36 pages      8 €

A suivre........à très vite....... 

Et toujours grand merci, mille e mille grazie,  à Antonietta MANCA, la fée de la pâte à modeler (voir la "page" qui lui est consacrée, en haut, à droite), pour ses créations.

 

Voir les commentaires

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #TEMPS PRESENT

Repost0