GIANNI DE CONNO

Publié le 14 Septembre 2017

Je m'apprêtais à vous faire part avec joie de la réédition, chez Coccole Books, du livre de Anselmo Roveda, dont le titre original était "E vallo a spiegare a Nino - Essaie donc d'expliquer ça à Nino". C'était en 2011.

Même format, même texte, mêmes qualités. Des caractères d'impression plus lisibles. Un titre aplati, plus immédiatement informatif: " Nino e la mafia".  Dommage. Je ne changerais cependant pas un iota à ce que j'écrivais sur ce livre en juin 2012.

   Et les mêmes illustrations de Gianni DE CONNO, un peu différemment réparties, mais toujours aussi pertinentes, belles dans leur méditation colorée, irremplaçables.

Et voilà qu'Anselmo Roveda nous apprend sur son blog Comeparole, le 8 septembre dernier, la disparition de l'illustrateur. Bien trop tôt. Nous ne verrons plus de nouveaux dessins de lui. Et il n'aura pas vu cette nouvelle édition de son travail.

 

 

Il nous reste son oeuvre, présente autant en France qu'en Italie, et dans tous les pays du monde je crois, tant était grand son rayonnement. Un exemple pour tous: l'extraordinaire grand album Poèmes à la Lune. Mais il y a tous les autres, dont ceux dont je vous ai parlé ici même: Le colleur d'affiches de l'ATTACCHINO, ou la châtelaine de C'ERA LASSÙ AL CASTELLOJ'ai du mal à vous envoyer sur son site, qu'il ne complètera plus. Mais vous y verrez l'ampleur de son travail, et tous les signes de reconnaissance qu'il a reçus pour ses oeuvres. Vous pourrez voyager dans ses planches mystérieuses et poétiques. Et revenir à ses livres, quand vous le voudrez.

 

 

 

Rédigé par lecturesitaliennes

Publié dans #TEMPS PRESENT

Repost0
Commenter cet article